Vous avez une ville à protéger ! Rejoingnez votre Guilde et plongez dans l'aventure qui vous attend au sein de celle-ci !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Nacastal :: Rez-De-Chaussé :: Cour Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les dernières éclaircies avant la pluie et le ciel gris [Privé Osano]

avatar
Lenn
Fondateur Lenn
Messages : 213
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Oct - 23:47
L'automne n'allait pas tarder à offrir au paysage Orchedien de belles nuances orangées, bien que l'été persistait encore et toujours. La ville, après avoir subi quelques averses, rayonnait de plus belle, au grand bonheur de tous.
Y compris le mien.

Je n'avais pas hésité longtemps entre une salle d'entraînement où seuls l'odeur de sueur et un bruit de fond insupportable m'accueilleraient et la cour en plein air, recouverte de son sable tiède et que j'aimais tant sentir sous mes pieds nus. Quand je m'entraînais, j'aimais me sentir léger, libre. Je n'étais pas de ceux qui s'allourdissaient de protection jusqu'à ne plus pouvoir se relever en cas de chut. En mission landa, personne n'était équipé de la sorte. Alors autant s'habituer à ce que nos seules défenses soient notre rapidité et notre agilité. Du moins, je ne faisais que perpétuer dans ma tête les leçons qu'Alasul, mon mentor, m'avait soigneusement inculqué.

Je n'étais pas le seul à avoir eu l'idée d'un entraînement au soleil. La cour était en pleine animation, ce qui avait un côté entraînant et encourageant, de mon point de vue. Je degainai lentement mon épée et regardai autour de moi. J'avais pris pour habitude de m'entraîner avec mon compagnon de toujours, Athann. Manque de chance, ce dernier était chez ses parents, pour un repos bien mérité. J'eu un sourire en pensant à mon ami puis un peu de rancune car je me retrouvais bel et bien tout seul. Je ne pouvais pas m'abaisser à utiliser un pantin comme un novice. Je regardais autour de moi, dans l'espoir d'y reconnaître un visage familier.

J'avais probablement l'air un peu bête, seul au milieu de la cour, mon épée à la main.







Je parle en #999966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Osano
Timide
Messages : 51
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 14
Localisation : Devant ce qu'on appelle un ordi :D
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Oct - 12:49

ft. Lenn

S'accrocher à la vie avec un souhait à réaliser ? Hé, simple. C'est ce que j'ai fait.

Les saisons passent à une vitesse fulgurante. Et je le remarque de plus en plus. Comme me l'a toujours répété mon père, on n'est jamais assez entraîné pour n'importe quelle situation. Jamais. Et c'est ces paroles lointaines qui m'ont poussé à aller m'entraîner ce jour là. J'ai toujours préféré être en extérieur. Je suis le genre de personne qui aime sentir le vent caresser mon visage pendant mes coups au couteau. Vraiment, c'est une sensation que j'adore.

Arrivée dans la cours, je ne perdis pas de temps et sortit mon couteau. Il y avait quelques personnes. C'était bien d'avoir de l'animation. Je visais une cible en bois pas loin et dégaina mon couteau. Il arriva en plein centre. La précision était mon point fort. Mais, au bout de 5 lancer. Ca devient assez ennuyant de s'entraîner face à des bouts de bois sans âme. Sans mouvement, car oui, quand la cible est figée, c'est simple de la visée en pleine face.

Mes seringues étaient rangées dans l'une de mes poches. J'avais envie de les testé, mais en même temps, je pense que c'est une très mauvaise idée. Propager du poison pour un entrainement serais mal vu, et puis, la sensation d'une aiguille qui te traverse la peau pour arriver aux veines n'est en sois pas agréable. Donc, je me retiens de les sortir. Même pour viser une cible en bois.

Je tournais en rond dans la cour. A la recherche futile d'une personne qui voudrait bien m'aider à affûter mes sens. Et qui je vois ? Lenn! Il était tout seul en plein centre de la cour. Ce qui ma foi m'étonne assez puisque il est toujours accompagné lors de ces entraînements. Bon, ça me fait une occasion de pouvoir lui demander si il voudrait être mon partenaire pour cette fois ci. Je m'approchais de lui en faisant tourner mon couteau dans ma main.

-Bien le bonjour Lenn.  Tu n'es pas avec ton coéquipier d'entraînement comme d'habitude ?

Après, je me suis peut être trompée hein. Son coéquipier s'est peut être absenté, donc il l'attend ici. Donc je passe pour une grosse curieuse. Mais bon. Des salutations étaient toujours le bienvenue. Quand même, la politesse avant tout!
Son épée reflétait les reflets du soleil comme mon couteau. Bien que mon arme à l'air assez ridicule à côté de celle de Lenn. Je me demande si je ferais le poids face à lui. M'enfin, c'est pas le moment de ce poser des questions assez bête.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lenn
Fondateur Lenn
Messages : 213
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Oct - 13:46
Cher Athann, j'osais espérer que tu étais heureux, que tu mangeais à ta faim, entouré de tes parents. Moi, j’avais l'air de moins en moins malin, les bras ballants.
La chaleur du soleil dans mon dos me réconfortait pourtant, et cette situation me renvoya à un souvenir de novice. Des années en arrière, quand mon épée de bois faisait le double de mon bras et me semblait bien lourde. Au temps où mon entrainement prenait fin quand mes cheveux étaient collés par la sueur et ma bouche pleine de sable.

A quelques pas à ma gauche, une femme entraînait un jeune garçon à l'art de l'esquive. Le petit était maladroit, ses gestes trop hésitants. Il s'écroula à terre suite à un crochet de son enseignante. Je souris quand il se releva sans attendre aucune aide, il se jeta sur ses jambes légèrement tremblantes avec l'effort et reprit une position, presque correct, de combat. Ils échangèrent un regard complice et mon cœur fit un bon dans ma poitrine. Je retrouvais là le lien fort entre un novice et un mentor et, pendant une seconde, j'en fus ému.

Je me retournai lentement quand, du coin de l’œil, j'aperçu quelqu'un approcher, un couteau tournoyant dans sa main. J'abandonnai instantanément ma posture méfiante en reconnaissant Osano et son sourire aimable.

- Bien le bonjour Lenn. Tu n'es pas avec ton coéquipier d'entraînement comme d'habitude ?

Je lui rendis son sourire, heureux que le hasard m'offre la possibilité de croiser le chemin d'une amie. Elle était plus âgée que moi mais il y avait bien longtemps que l'âge n'entrait plus dans mes critères. Etre Capitaine si jeune demandait une aisance naturelle avec n'importe quel soldat ; jeune, vieux et même vétérans. De plus, je connaissais Osano. Son tempérament "fonce dedans" ne me correspondait pas toujours, moi qui était si réfléchi, mais elle était si efficace sur le terrain que jamais il ne m'était venu à l'esprit de lui en faire part. Et puis, une équipe a toujours besoin d'un caractère comme le sien.

Je la saluai d'un petit geste de la tête.

- Il m'a tristement abandonné, dis-je, faussement rancunier.

Ce qui m'avait immédiatement plu chez elle, c'était l’originalité de son style de vie. Mais surtout, de ses armes. Ses poches contenaient de nombreuses seringues contenant du poison. Aux premiers abords, je m'étais montré curieux. L'art du poison, mon mentor me l'avait enseigné plus jeune. Mais je l'avoue, mon unique souvenir est d'avoir confondu deux solutions complétement différentes, ce qui m'avait valu une belle claque et de longues réprimandes.
Alors forcément, ma deuxième réaction fut une légère appréhension. cette discipline demandait de la rigueur et des connaissances impressionnantes. Mais Osano avait su gagner ma confiance et j'admirai cet art qu'elle maîtrisait.

- Si tu me promets de ne pas me planter une aiguille dans l'épaule, je te propose de t’entraîner avec moi.







Je parle en #999966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Osano
Timide
Messages : 51
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 14
Localisation : Devant ce qu'on appelle un ordi :D
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Oct - 14:50

ft. Lenn

S'accrocher à la vie avec un souhait à réaliser ? Hé, simple. C'est ce que j'ai fait.

Il m'a tristement abandonné

Ah.. c'est triste ça. Un partenaire qui vous abandonne comme ça. Bon, personnellement, je n'ai jamais eus ce problème. Ce qui m'arrange en quelque sorte, car la sensation de se faire abandonner par quelqu'un... je l'ai vécu au début de ma vie quand mon père à abandonner ma mère, mon frère et moi. Et.. Argh, je deviens nostalgique. C'est du passé pourtant!

Si tu me promets de ne pas me planter une aiguille dans l'épaule, je te propose de t’entraîner avec moi.

Moi ? Planter une aiguille dans l'épaule dans mon capitaine ? AH! C'est la meilleur! J'esquisse un sourire amuser. C'est vrai que Lenn est moins âgé que moi, mais c'est un très bon capitaine. Lui au moins réfléchit avant d'agir, comparé à moi qui fonce sans me poser de question. Ce qui me vaut de bonne surprise. Je sortis une seringue et lui fis un clin d'oeil

-Héhéhé, ne t'en fais pas. Aucune de ces petites aiguilles finira dans ton épaule. Tu as ma parole.

Oui, je possède des seringues pleins les poches. Remplie d'un poison concocté par mes soins. J'aurais pu garder ces armes secrètes. Mais certaines personnes auraient pu croire que je magouille des choses pas net. Alors, mieux vos que tout le monde le sache, hein! Bien sûr, je ne les utilise pas à tir le largo comme on dit. Ce serait du gaspillage, et inutile surtout! 

-Et je serais ravie de m'entraîner avec toi! Disons que faire des combats contre des bouts de bois, ça va bien 5 minutes!

Mais, il avait lu dans mes pensées  ? Héhé, je suis contente de pouvoir m'entraînée avec lui.  Qui pourrait dire non à un entraînement avec un capitaine ? Parfait. Personne!
Nous nous sommes toujours bien entendu Lenn et moi. Malgré nos 6 ans d'écarts. Et c'est ça que j'aime bien chez Lenn. C'est qu'il à l'aise avec des personnes de n'importe quels âges. Bref, je m'égare.
Je dégaine mon couteau auquel j'avais pris soin de l’aiguisé avant de venir. Bien sûr, mon objectif n'est pas de le tuer. Auquel cas ce serait débile. Mais... croyez vous un couteau serait efficace face à une épée ? Sincèrement, je me pose la question. Mais, on m'a toujours répété que parfois les choses les plus petites sont les plus dangereuse. Bon.. je ne sais pas si je dois y croire ou pas.

-On commence quand tu veux.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lenn
Fondateur Lenn
Messages : 213
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Oct - 16:24
D'une de ses nombreuses proches, elle sortit une seringue et m'adressa un clin d’œil. Cet instrument dans la main, son aura avait quelque chose de particulier. De plus dangereux, probablement. Je ne trahissais nullement mes pensées et écoutais son rire, amusé.

- Héhéhé, ne t'en fais pas. Aucune de ces petites aiguilles finira dans ton épaule. Tu as ma parole.

Je claquai mes mains l'une contre l'autre avec un sourire, exagérant mon soulagement.

- Et je serais ravie de m'entraîner avec toi! Disons que faire des combats contre des bouts de bois, ça va bien 5 minutes!

Heureux d'entendre de telles paroles, j'eu un rapide regard vers son couteau. Une très belle lame,que je n'avais pas manqué de complimenter, auparavant ; j'ignorais si elle s'en rappelait. Peut-être ne se sentait-elle pas très à l'aise vis à vis de moi qui tenait une épée. Ayant toujours mes deux armes sur moi, mon poignard pendouillait à ma ceinture. Mais j'hésitai. le prendrait-elle comme une marque de mépris ou simplement d'attention à son égard si j'échangeais mes armes. Je décidai de tenter le coup et parti poser mon épée sur le sable, assez loin pour qu'aucun de nous deux ne se blesse en trébuchant dessus. Surtout moi, avec mes pieds nus.

- On commence quand tu veux.

J'avais pris pour habitude de prononcer cette phrase et l'entendre de sa bouche m'étonna une seconde. Je dégainai mon poignard, appréciant son manche sculpté qui s'adaptait parfaitement à la paume de ma main. J'étais autant entraîné à l'épée qu'au poignard, et donc tout aussi confortable armé de ma courte lame. Je reculai un pied, me positionnant.
Cela faisait bien longtemps que je ne faisais plus attention à ma position de combat, la sachant parfaite. Le nombre de fois où mon mentor avait balayé mes jambes quand il n'était pas satisfait de ma prestation, je l'avais toujours en tête. Aujourd'hui, je n'avais plus à m'en soucier.

Par politesse, je prévins ma première attaque par un léger signe de main, chose qu'on ne faisait jamais en face d'un novice. Il devait s'habituer aux attaques surprises et être sur ses gardes constamment. Athann et moi ne nous prévenions jamais non plus, on se connaissait trop pour ça. Mais aujourd'hui, Osano était ma partenaire. Et notre dernier entrainement ensemble remontait à belle lurette. Alors, je préférai la mettre à l'aise, ne pas me montrer trop brutal. C'était aussi une façon à moi de lui annoncer que cet entrainement était tout d'abord amical.

Je me lançai, le mouvement de mes jambes souleva un nuage de poussière. Je l'attaquai de front, laissant à la trappe toute tentation de la berner. C'était étrange pour moi, ce changement d’adversaire. Je ne connaissais pas assez son style de combat, même si je l'avais observé maintes fois se battre contre d'autres. J’enchaînai coup frontal et coup latéral à une vitesse bien maîtrisée. Le but était de la fatiguer, de la perdre dans mes mouvements, la dominer dès la premières minutes du combat. J'étais concentré sur la précision de mes gestes et à faire attention à ce que ma vitesse ne fléchisse pas. Allait-elle opter pour l'esquive, contrer chacune de mes attaques jusqu'à que je change de tactique ou la contre-attaque directe ? J'avais hâte de le savoir.
Et j'étais préparé à toute réaction.







Je parle en #999966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Osano
Timide
Messages : 51
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 14
Localisation : Devant ce qu'on appelle un ordi :D
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Oct - 17:16

ft. Lenn

S'accrocher à la vie avec un souhait à réaliser ? Hé, simple. C'est ce que j'ai fait.

Cela faisait quelques temps que je ne m'étais pas entraînée avec Lenn. Et j'ai quand même perdue l'habitude ces mouvements.
Je m'étais préparée à faire face à une épée. Mais voici qu'à mon grand étonnement, il alla poser son épée sur le sable, assez loin. Pourquoi ? A vrai dire je ne sais pas. Et je ne suis pas devin. Et il prît son petit poignard. Ho..  Voulait-il être à armes "égale" ? Encore une fois, je ne sais pas. Son geste m'étonna, mais me faisait sourire en même temps. Après ceci, je dégainais mon couteau. Cette lame qu'il avait complimenté auparavant. Je m'en souviens, et m'en souviendrais toujours.

Venue le début de l'entraînement. J'étais plus confiante quand je regardais ce poignard. Je me mis en position de combat. Et comme d'habitude, je ne sais vraiment si je suis bien positionnée. Mais bon, qu'importe.
Il m'a prévenu avec un signe de main son premier geste. Ce qui ai ma foi... étonnant ? Puisque d'habitude, on doit se préparer aux attaques en tout genre. Mais bon, ça me montrais aussi que c'était un entrainement amical.

Attaque de front, coups latéral. J'arrivais à esquiver ces nombreux coups, rapide et précis. Mais, je devais riposter un jour ou l'autre. Mes doigts serrèrent le manche du couteau pour lui donner un coup frontal. Il continuait bien sûr d'attaquer, et mes mouvements devinrent plus lent, et largement moins précis. Comme je l'avais dit, être face à quelqu'un de vivant, qui bouge, et qui en plus, est plus  entraîner que vous, c'est plus difficile que d'être debout, et  lancer des couteaux sur une planche de bois.

Cet entraînement n'allait pas duré toute la journée. Lui est toujours aussi rapide et précis, et moi, ben.. lente. Et plusieurs de mes coups donnaient dans le vent. Argh! C'est pas possible! Je me fait battre à plate couture. Ca m'apprendra à toujours être face aux mêmes personnes, donc ne pas être habituée aux autres personne qui possède d'autres façons de combattre.

Et ce coup là fût le dernier. J'allais m'apprêté à contre attaquer. Alors que j'aurais dû me défendre! Je sentis sa lame frôler mon bras. Hfm, c'est ça aussi ne pas réfléchir. Avancer la tête baissé n'est vraiment pas une qualité pour certaines choses.

-Argh! C'est pas vrai! Je ne m'étais pas préparée à ce coup là..

Déçu s'était le mot. Le combat s'est arrêté, et je tirais une tête de déterrer. Nan franchement, cette défaite avait un goût amer. J'aurais pu continué à me battre, mais à cause d'une toute petite erreur, j'ai perdu. 
Toujours mon couteau dans les mains, je souriais.

-c'était quand même un beau combat. Héhé, tu es vraiment fort. Ca ne m'étonne pas.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lenn
Fondateur Lenn
Messages : 213
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Oct - 18:13
Au fil de mes attaques, je la sentis moins réceptive, peut-être plus lente. J'en profitai pour réduire l'écart entre nous. A ma grande surprise, elle se lança d'abord dans une série d'esquive. La pensant d'avantage "fonce dedans", encore une fois, je ne m'attendais pas spécialement à cette issue. Mais je m'adaptai à ses esquives, suivi les mouvement de son corps, ne lui laissant aucun instant de répit.
Elle se décida pourtant à contre-attaquer, c'était ainsi que je la connaissais !

Nos lames se rencontrèrent et tout mon corps en trembla. Cette sensation, je l'aimais tellement. C'était la loi du plus fort, dorénavant. Je respirais plus profondément, préservant mes ressources. Elle faiblissait, j'avais de moins en moins de mal à la faire reculer. Sa technique était bonne, sa gestuelle frôlait la perfection, sa posture était stable et engageante. Seulement, elle n'était pas encore assez habituée à mon style de combat. Avoir bondi en premier me donnait un précieux avantage, celui de guider, de dominer.

Une erreur d’inattention mit fin à l'échauffement instantanément. Contre attaquant au lieu de contrer mon coup valut à Osano une très légère éraflure sur le bras. Je déviai mon poignard aussitôt, évitant une blessure plus grave. N'ayant pas d'armes émoussées, il fallait faire très attention au maniement des lames.

Elle laissa exploser sa déception.

- Argh ! C'est pas vrai! Je ne m'étais pas préparée à ce coup là..

Tandis que moi, je ressentais ce sentiment de victoire, au creux de mon ventre. Je ne laissai rien paraître, question d'humilité. Mais gagner contre Osano, une très bonne guerrière, avait quelque chose de très satisfaisant. Je savais aussi qu'elle aurait pu continuer l'échange, mais elle avait pris la décision de s'arrêter là.

- C'était quand même un beau combat. Héhé, tu es vraiment fort. Ça ne m'étonne pas.

Ce dernier à mon égard me fit au cœur, surtout venant d'une amie. Je me hâtai de répliquer :

- Tes esquives n'ont rien à voir avec celles de la dernière fois, j'avais l'air d'un idiot à fouetter le vent ! Un beau combat, tu as raison. Rien de mieux comme introduction à l'entrainement !

Je repris un temps mon souffle puis je me redressai.

- Fais moi travailler les esquives !

Je me mis en position, prêt à me plonger dans une concentration extrême.

- Fais moi danser, Osano ! ajoutai-je avec humour, amical.







Je parle en #999966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Osano
Timide
Messages : 51
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 14
Localisation : Devant ce qu'on appelle un ordi :D
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Oct - 19:43

ft. Lenn

S'accrocher à la vie avec un souhait à réaliser ? Hé, simple. C'est ce que j'ai fait.

 
Je regardais sur mon bras si je n'avais pas une quelconque marque de passage de poignard. Bahhh... ce n'est qu'une griffure!
 
-Tes esquives n'ont rien à voir avec celles de la dernière fois, j'avais l'air d'un idiot à fouetter le vent ! Un beau combat, tu as raison. Rien de mieux comme introduction à l'entrainement !

Mes esquives de la dernière fois..? Disons que ça remonte à assez longtemps. Donc je ne m'en souviens pas tellement à vrai dire.. M'enfin, passons.

- Fais moi travailler les esquives ! 

Que..quoi ?! Faire travailler les esquives ? Mais elles sont parfaites! Ce serait les miennes qu'il faudrait entraîner.. Mais bon, je ne pouvais pas refuser après tout! Alors, je ressortis mon couteau et me mis en place.

-Hmm, d'accord!

-Fais moi danser, Osano !

Sa petite touche d'humour me fît sourire. C'est ça aussi que j'apprécie chez Lenn, c'est sa manière d'être sérieux tout en mettant des traces d'humour dans ces paroles. Dans ma tête, je ne me pensais pas être à la hauteur de pouvoir lui faire travailler les esquives. Mais si je me focalise sur ça, je risque de carrément rien faire. Alors, je pris mon élan et donna des coups horizontaux, latéraux. Une attaque frontale. Je donnais le meilleurs de moi même en espérant qu'il soit convaincu.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lenn
Fondateur Lenn
Messages : 213
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Oct - 13:07
J'eu le temps d'apercevoir son sourire suite à ma plaisanterie, puis elle prit rapidement position et se lança dans une série de coups diversifiés, comme il le fallait. Rapide, efficace, telle que je connaissais Osano. L'autre manière de faire travailler les esquives à un novice était de l'habituer à un enchaînement répétitif et presque fatiguant, sur la longue, puis de casser le rythme brutalement.

Je contrai certaines de ses attaques mais sans y mettre de force, je déviai juste sa lame, afin de me mettre en confiance. Sans protection, il était toujours possible de se blesser sévèrement, surtout que nos deux lames étaient soigneusement affûtées. Mais j'avais confiance en elle, je savais qu'elle était concentrée. Je me mis enfin à esquiver ses coups, un par un. Esquiver demandait beaucoup de technique et de discipline telles qu'équilibre, souplesse, vitesse, technique. Mais aussi de l'instinct et du courage. Je sentais l'acier de son arme me frôler la peau, le visage, je sentais se attaques si proches de m'atteindre. Je m'écartai, me baissai au bon moment. Une seconde trop tôt ou trop tard, elle me touchera.

Ce genre d'exercice demandait une extrême confiance réciproque.

Quand je sentis mon dos grincer un peu, je fis deux pas en arrière et contrai sa dernière attaque. J'étais essoufflé, elle ne m'avait pas épargné.

- Je pense que ça devrait aller. Tu veux faire quelque chose en particulier ?







Je parle en #999966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Osano
Timide
Messages : 51
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 14
Localisation : Devant ce qu'on appelle un ordi :D
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Oct - 14:56

ft. Lenn

S'accrocher à la vie avec un souhait à réaliser ? Hé, simple. C'est ce que j'ai fait.

 - Je pense que ça devrait aller. Tu veux faire quelque chose en particulier ?

Je sentais dans sa voix qu'il étais essoufflé, bon, j'ai dû être à la hauteur de ces attentes. Tant mieux je dois dire! 
Hm.. vouloir faire quelque chose? Et bien.. disons que je suis toujours pas contente de ma prestation lors de notre premier combat de la journée.. Ne pas être satisfaite de moi même... haha, c'est toujours comme ça! Même si il dit le contraire, je ne suis pas satisfaite. Et puis.. je peux quand même profiter de m’entraîner avec le capitaine pour essayer de m'améliorer. Mais, en même temps je me dit qu'il doit peut être avoir des occupations diverses..

-Et bien.. Disons que je ne suis pas encore satisfaite de ma prestation face à toi il y a quelques  minutes.. Et je me demandais si par hasard.. tu pouvais m’entraîner  à m'adapter aux attaques auquel je ne m'attend pas.. les attaques surprises tu vois..

Je n'ai pas pu m'empêché de lancer mon couteau sur une cible en bois toute proche. J'aime bien faire ça, mais j'ai bien sûr vérifié qu'il n'y est pas de personnes sur la trajectoire de mon arme. Tuer quelqu'un de la guilde serait mal vu quand même..

-Hm, après c'est si tu le veux hein, tu dois quand même des occupations quelconques!

Ouais, je ne voulais pas le déranger non plus. Après, si il a proposé de faire quelque chose, c'est qu'il doit le temps. Mais bon sait-on jamais.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lenn
Fondateur Lenn
Messages : 213
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 28 Oct - 13:35
Les attaques surprises ? Cet exercice semblait d'ors et déjà compliqué, comment la surprendre si elle se préparait à toute éventualité ?

- Hum, après c'est si tu le veux hein, tu dois quand même avoir des occupations quelconques!

Je répondis négativement de la tête, aujourd'hui serait une journée consacrée à l'entrainement. Le beau temps l'avait décidé pour moi, ce matin. J'acceptai donc avec un sourire. D'un geste de la main, je l'invitais à me faire face.

Très rapidement, je m’étais remis de mon effort physique précédent et me jetais au devant du combat avec un aplomb que je puisais du soleil et du plaisir que m'offrait cet échange en compagnie d'Osano. J'avais toujours été certain que croiser le fer avec ses coéquipiers ne faisaient que rapprocher deux partenaires. Cela permettait de gagner une confiance et améliorer la qualité d'un duo sur le terrain.

Je commençai par une petite série gentille, essayant à peine de percer sa défense. Puis je fis un pas de côté et vif, je l'attaquai par son flanc gauche. Je me fis plus imposant, j’alternai l'orientation de mes coups. Un instant, je bondis en arrière, m'offrant le temps d'une courte inspiration pour repartir plus rapide encore. Cette fois ci, je la feintai de nombreuses fois, ne lui laissant en aucun cas le temps de s'habituer à une attaque que j'en adoptai une autre.







Je parle en #999966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Osano
Timide
Messages : 51
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 14
Localisation : Devant ce qu'on appelle un ordi :D
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 29 Oct - 18:32

ft. Lenn

S'accrocher à la vie avec un souhait à réaliser ? Hé, simple. C'est ce que j'ai fait.

Bon.. je l'avoue. Comment pouvait-il me faire des attaques surprises si je m'y attendais? Encore une fois, je n'ai pas réfléchis..

Mais, à mon grand étonnement, il accepta. J'étais vraiment heureuse de pouvoir m'entrainer avec Lenn. On se mit en position et recommença un face à face.
Ces coups sont encore une fois précis et rapide, et il changeait à chaque fois d'attauqe Donc j'eus du mal à m'adapter à une attaque précise. Mais, j'arrivais à contrer tout ces coups sans grande difficulté apparente. Bien que la fatigue commençais à se ressentir, je n'abandonnais pas. Non, pas de deuxième défaites. Je donnais le meilleur de moi même. 

-Je crois que ça suffira

J'étais essoufflée. Vraiment. Etre en face de Lenn n'était pas de tout repos. Mais tant mieux à vrai dire! J'étais à cours d'idées sur la suite de la journée à vrai dire. Les combats sont très vite épuisant, mais ça fait du bien s'entraîner avec une vrai personne!

Aurais-tu une idée de ce que tu veux faire ? 

J'avais toujours ce sourire sur mes lèvres. Cette journée était un vraie plaisir.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lenn
Fondateur Lenn
Messages : 213
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Oct - 18:42
- Aurais-tu une idée de ce que tu veux faire ?

Brusquement, je ressentis un réel besoin de me nourrir. Je m'étais beaucoup dépensé et je l'avoue, mon ventre commençait à me tirailler. Les odeurs alléchantes qui se dégageaient du réfectoire réveillaient ma faim. Je glissais mon poignard dans ma ceinture et partis chercher mon épée, ma chère épée. Tout en marchant, je lui répondis :

- Je reprendrai l'entrainement cette après-midi. J'ignore si tu comptes poursuivre celui que nous exercions, mais moi, j'ai faim !

Je lui souris, la revoir m'avait fait plaisir. On se croisait régulièrement dans la cour, le réfectoire, mais je ne faisais que lui adresser un signe de main, sans jamais lui adresser la parole. Par manque de temps. Alors avoir passé une partie de cette journée la rendait encore plus belle. Je secouai mon arme, saupoudrant le sol des derniers grains de sable rebelles. Je me tournai vers elle.

- Je t'invite volontiers à ma table.

HRP:
 







Je parle en #999966
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Osano
Timide
Messages : 51
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 14
Localisation : Devant ce qu'on appelle un ordi :D
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 31 Oct - 8:25

ft. Lenn

S'accrocher à la vie avec un souhait à réaliser ? Hé, simple. C'est ce que j'ai fait.

 
 Je reprendrai l'entrainement cette après-midi. J'ignore si tu comptes poursuivre celui que nous exercions, mais moi, j'ai faim !

Faim ? Hééé, mais moi aussi! Je ne serais pas contre un bon repas bien chaud.. hmm... je bave déjà d'avance. Et entendant ces paroles, je rangeais mon petit couteau dans sa poche initial avec un sourire. Vraiment, cette journée était super. 
Souvent dans le réfectoire, je mange seule. Si je n'ai pas quelques personnes qui viennent me tenir compagnie. Mais bon, moi quand il faut manger, je mange !


- Je t'invite volontiers à ma table.
 
Je sursautais de surprise. Il m'invitait.. à sa table ?  Bien sûr, j'acceptais son invitation avec un grand sourire. Alalala, pourquoi toute les journées de notre vie ne sont pas si heureuse ? Je me pose sérieusement la question.

-Je serais ravie de manger à votre table.

Et c'est ainsi que nous nous dirigions vers le réfectoire. Sourire aux lèvres. Un bel entrainement mérite un bon repas moi je dis!



HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orchedin  :: Nacastal :: Rez-De-Chaussé :: Cour-
Sauter vers: