Vous avez une ville à protéger ! Rejoingnez votre Guilde et plongez dans l'aventure qui vous attend au sein de celle-ci !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Avelann :: Rez-De-Chaussé :: Salle d'Entrainement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Entraînement [Ariemm/Dysa]

avatar
Dysa
Timide
Messages : 25
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 14
Localisation : Sur mon lit ou ma chaise ça dépend.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Fév - 10:33
Ce matin là, les précipitations ne cesseraient point. Réveillée tôt par les cordes fouettant les vitres, je pris la bonne résolution de m’entraîner, limitée par la météo, j'optai pour un décision qui me parut évidente, je devais aller m’entraîner en intérieur. L’extérieur, même humide ne me dérangeais pas, mais mes vêtement, maintenant habitués à des conditions pluvieuse commençaient à fortement se délabrer. Je chaussais mes vielles botes : « Il faudrait que je les change ». Cette phrase pourtant anodine me paraissait si dure à devenir concret, mes chaussures sont devenus si abîmées depuis que je suis à Avelann, j'ignore  si je n'arrive pas à me séparer de ces chaussures parce que je ne trouve pas le courage d’en racheter ou si je m'y suis juste attachée. Une fille du dortoir me fis signe de sortir le la salle , je repris mes esprit, j’avais un peu divaguée, j'ai sûrement du faire un peu de bruit et la réveiller par la même occasion. Une fois à l'extérieur, je fis un mimi saut au réfectoire et prit de quoi emporter pour ne pas avoir a manger sur place.
Une fois sur place, je ne vis que quelques autres novices la salle était vide, mais pas plus de soldat était present non plus. Après tout il était encore tôt, j'avais même pus assister a un beau lever de soleil. À la salle d’entraînement j'avais emportés une de mes hache pour m’entraîner, je manipulais aussi deux haches en même temps, mais si je n'en avais pris qu’une, cette fois-ci c’est parce que j'avais aussi emportée une dague, un long couteau. Je voulais une arme facile à utiliser en combat rapprocher, qui, pas comme ma hache, malgré  ma réactivité, m’handicapais.
Ma hache tenue par ma main droite, j'enchaînais des coups à moyenne distance, a toutes hauteurs et forces différente puis avec le plus de vivacité don j’étais capable, je pris la dague accrochée à ma ceinture et je commençai, avec fermeté, à donner des coups avec ma main gauche. Ce n'est pas terrible, je manquais d'agilité avec ma main gauche, j’ai voulu adopter une deuxième arme depuis l'entrainement avec Akkami mais je me rend bien compte que je vais devoir m'améliorer. Je me reconcentrais sur les soldats et novices autour de moi quand je me rendis  compte que la salle s’étais déjà remplis en peu de temps.




Quand je parle ça apparait de cette couleur ^^ : #9f8060
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ariemm
Fondatrice Ariemm
Messages : 567
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Fév - 9:54
Le mois de Février commençait à prendre possession d'Orchedin. Le temps n'étais pas vraiment clément : il pleuvait souvent et l'air restait très froid. Mais ce ciel gris et ce vent glacial n'étaient pas pour me déplaire, et ils me rappelaient un agréable moment passé avec le Capitaine Lenn, alors qu'il fêtait ses vingt ans.
C'était il y avait déjà un an, le temps était passé trop vite, comme d'habitude. Cette année, il avait dû fêter ses vingt-et-un ans et je n'avais même pas trouvé l'occasion de le trouver pour lui souhaiter. Alors que je quittais mes quartiers pour rejoindre le rez-de-chaussé de la Guilde, je me promis de passer le voir très bientôt.
Dévalant les escalier quatre à quatre, comme à mon habitude, j'arrivai bientôt en bas et je pris immédiatement la direction de la salle d’entraînement. D'ordinaire, je préférais m'entraîner dehors, surtout lorsqu'il pleuvait, comme aujourd'hui. Il n'y avait rien de plus amusant que d'éviter les flaques d'eau tout en maniant Sauvage ! Mais aujourd'hui, plus que m'entraîner réellement, je voulais observer mes novices. Je trouvais toujours très amusants et agréable de les regarder, cela me rappelais l'époque où c'était moi-même qui brandissait un sabre de bois.
D'un coup de pied jovial, j'ouvris la porte de la salle et entrai de mon pas bondissant tout en chantonnant avec entrain. La salle était remplie de soldat et de novice qui échangeaient de beau combat, et je dû me retenir plus d'une fois de me lancer dans un duel qui n'était pas le miens.
Je finis pas me poster dans un coin de la salle pour observer tranquillement mes recrues mais très rapidement, mon regard fus attirer par une jeune novice à la chevelure tressée. Elle maniait une hache de taille moyenne, mais l'arme contrastait tout de même énormément avec sa carrure plutôt frêle en apparence. Moi qui était plutôt malhabile avec les armes lourdes, je fus impressionnée de la vivacité de cette jeune fille. J'esquissai un petit sourire devant son air déterminé, elle brandissait déjà une dague de la main gauche et poursuivait ses enchaînements.
Je mis un certain temps à reconnaître la novice. Il s'agissait pourtant bien de Dysa, la récemment intégrée à qui j'avais attribué pour Maître Akkami. J'étais satisfaite de voir que cette dernière avais fait du bon travail avec sa novice, malgré son jeune âge et son manque d'expérience.
Sans bruit, je sautillai vers la jeune fille pour la surprendre alors qu'elle faisait une pose dans ses enchaînements pour balayer les autres soldats du regard. J'arrivai derrière elle et prit entre mes doigts fins l'une de ses tresses :

- Elles sont très jolies dis-donc ! C'est toi qui les fait ?

J'espérai la voir sursauter, prise au dépourvue par mon intervention surprise, mais j'affichai un sourire innocent pour lui laisser penser que je n'avais jamais eus de pareil intentions.
J'aurais pu m'en prendre à n'importe quel autre novice, mais aujourd'hui, c'était avec cette Dysa que j'avais envie de m'amuser un peu. Après tout, son Maître avait été très divertissante à son âge et peut-être que Dysa tenait d'elle.




Ariemm Megjow


Je parle en #003300 dans mes RP's !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dysa
Timide
Messages : 25
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 14
Localisation : Sur mon lit ou ma chaise ça dépend.
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Fév - 12:01
Je sentais un regard insistant sur moi mais je n'y prêtais pas attention j’étais trop concentrée sur les soldats environnant, pour la plupart on ne pouvait lire aucune hésitation dans leurs mouvements. Moi qui avait du mal à m’affirmer je ne pouvais que reconnaître cette qualité que j’enviais face à un adversaire de chair et d'os. J'aime consacrer du temps à observer ceux qui ont plus d'expérience que moi et sont plus confiant. Perdue dans mes pensées je me laissai prendre au dépourvu.

- Elles sont très jolies dis-donc ! C'est toi qui les fait ?

Je dissimulais mon petit bond face à la surprise de voir quelqu’un m’approcher pendant l’entraînement je fis un léger demi-tour pour visualiser le visage de la personne à la voix enjouée. Une jeune fille se tenait derrière moi, non une jeune femme, son corps, son visage c’était bien celui d’un femme  ayant atteint l’âge mûr. Ça taille ne dépassait guère la mienne. Ses cheveux noirs, ses épais cils, son visage inspirait la bonne humeur. Je reconnue cette personne, je me rappelais savoir qu'elle n'est pas un simple soldat mais qu'elle est haut gradé. Son nom ne me revint pas. Je fus vraiment surprise d'entendre une voix si enfantine de la part d'un capitaine si respecté. Puis la question provoqua mon plus grand étonnement : est ce que c'est moi qui avais fait les tresses ?

- Euh… Merci et oui c'est moi qui me les est faites.

Je ne rajoutai rien. La bavardage n’était pas mon truc. On pouvait légèrement entrevoir mon hésitation à lui demander son nom mais, n’étant pas très à l'aise avec les présentations je préférais me taire. Après tout peut être que elle aussi ne connaissait pas mon nom et allait me le demander, je pourrais donc lui renvoyer la question. Je la regardais puis détourner le regard pour admirer le sol et relève les yeux pour la voir, ré fixe les alentours, je n’arrivais pas à soutenir le regards sur quelqu'un. Pourquoi les gens qui m'étais inconnu me faudrait-il un effet comme celui-ci.




Quand je parle ça apparait de cette couleur ^^ : #9f8060
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ariemm
Fondatrice Ariemm
Messages : 567
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Fév - 14:07
La jeune novice fit volte-face, visiblement aussi surprise que je l'escomptais. A la manière dont elle me dévisagea ensuite, je compris que c'était probablement la première fois qu'elle me voyait. Je me pris à espérer pour qu'elle ne m'est pas reconnu, moi la Capitaine de la Guilde. J'aurais sans doute préféré qu'elle me traite comme si j'étais une simple soldate plutôt qu'avec toute les formalités qui accompagnaient mon grade. C'était sûrement vain : on m'identifiait bien trop facilement. J'étais à coup sûr le Capitaine la plus petite et la moins sérieuse qu'Orchedin n'est jamais connu.
Toujours l'air surprise, Dysa finit par bredouiller :

- Euh… Merci et oui c'est moi qui me les est faites.

Elle sembla hésiter à ajouter quelque chose mais n'en fit rien. Elle se contenta de fixer successivement moi, le sol et les environs, visiblement mal à l'aise. Sa timidité m'arracha un petit rire mais je répondis rapidement pour ne pas la laisser plus longtemps dans l’embarras. Il ne fallait pas l'épeuré plus que nécessaire, les jeunes novices étaient souvent plutôt sensibles.

- Tu as bien du courage ! Ça doit être douloureux à faire ! Moi, la simple vu d'une brosse à cheveux m'effraie ! Plaisantai-je dans un petit rire fluté.

C'était à moitié vrai, et il suffisait de jeter un coup d'oeil à ma chevelure ébouriffée pour comprendre que je n'étais pas du genre à me préoccuper de ma coiffure. Toutefois, m'imaginer avec des tresses aussi impeccables que celles de Dysa m'amusais beaucoup. Je repris sur le même ton léger, bien que mes propos étaient sincères :

- Je t'ai vu t'entraîner ! Tu te débrouille très bien, Dysa ! Akkami n'est pas là aujourd'hui pour te conseiller ? Si tu veux, je peux la remplacer le temps d'un entraînement ! Finis-je avec une lueur malicieuse dans le regard.

Je n'avais jamais entraîné de novice en tant que Capitaine, mais l'expérience me tentais. Je n'y voyais pas réellement l'occasion de tester mes qualités de Maître, mais plutôt un petit retour vers l'époque où je m'entraînait d'égal à égal avec mes camarades novices. Même si le rapport de force serait surement différent aujourd'hui, cela faisait trop longtemps que je n'avais pas pu combattre sans finir par tricher.

HRP:
 




Ariemm Megjow


Je parle en #003300 dans mes RP's !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dysa
Timide
Messages : 25
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 14
Localisation : Sur mon lit ou ma chaise ça dépend.
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Fév - 22:45
Me ressaisissant, je compris que je m'étais laissé emporter par un sentiment qui n'était guère utile, je fis donc mine de rien en affichant un regard détaché. En effet, je détestais montrer ce que je pensais ou pouvait ressentir aux autres, certainement à cause de mon côté réserver. Je suis assez patiente mais j'ai beaucoup du mal à supporter les personnes se préoccupant de moi.

- Tu as bien du courage ! Ça doit être douloureux à faire ! Moi, la simple vu d'une brosse à cheveux m'effraie !

Tout cela avait été dit sur un ton très léger, ce qui était fort agréable. A ma surprise un sourire très léger se dessinait sur ma face peu jovial depuis quelques temps. Mais mon étonnement se fut plus amplifié quand je décidai de ne pas le cacher. Par instinct peu réfléchie, je regardais sa chevelure qui n'avait pas attiré mon attention jusque-là, des cheveux courts et foncés s'emmêlaient entre eux. J'aimais bien cette vision peu sérieuse. J'us juste le temps de répondre par un sourire plus prononcé qu'elle rajouta une phrase.

- Je t'ai vu t'entraîner ! Tu te débrouille très bien, Dysa ! Akkami n'est pas là aujourd'hui pour te conseiller ? Si tu veux, je peux la remplacer le temps d'un entraînement !

J'étais très contente qu'elle me le propose, pouvoir m’entraîner avec quelqu'un qui avait réputation d'être spécialement douée en combat pouvait être une très bonne expérience, j'allais être plus qu'un simple témoin d'une observation dont j'avais l'habitude. Prenait-elle ça comme un simple entrainement ou comme un véritable combat, de toute manière j'étais habituée au dur labeur. Dysa ?... Mince elle connaissait mon nom ! Je n'avais plus d'autre choix que de lui demander le sien, après tout je me sentais bien à ses côtés, et c'est très rare. Mon visage n'était plus une pâle façade que je tenais habituellement pendant un entrainement. La capitaine savait aussi qui je m'étais vue attribué comme maître.

- Oh ! Avec plaisir. Mais euh... Quel est votre nom ?

Bon c'était fait, je lui avais demandé son nom, espérant qu'elle ne soit pas vexée que je les oublié. Même avec ces peu de mots échanger avec elle je pouvais constater qu'elle n'était pas méprisante, je n'avais pas cette impression de parler avec une aînée même si par réflexe je l'avais vouvoyer. C'était un peu perturbant car je ne savais pas trop comment lui parler m'exprimer, De toute façon je ne serais jamais complètement à l'aise même si elle a su trouver les bon mots et le bon ton pour me mettre plus en confiance.




Quand je parle ça apparait de cette couleur ^^ : #9f8060
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ariemm
Fondatrice Ariemm
Messages : 567
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Fév - 19:27
Dysa sourit à mes plaisanteries, tout en glissant un regard à ma chevelure ébouriffée. Je lui rendit son sourire avec un petit mouvement de tête, qui eus pour effet de faire bouger mes épaisses mèches noir de jais. En tout cas, j'étais contente de constater que la novice semblait plus à l'aise. Elle finit même par accepter ma proposition, apparemment pas impressionnée outre mesure par le faite de s’entraîner avec le Capitaine de sa Guilde. Ce n'était pourtant pas chose commune, mais sans doute étai-elle une apprentie assidue qui souhaitait tirer profit de toute occasion pour progresser. J'aimais bien cette mentalité !

- Oh ! Avec plaisir. Mais euh... Quel est votre nom ?

A ces paroles, je ne pus me retenir d'esquisser un petit sourire. Tient donc ? Elle ne connaissait pas le nom de son Capitaine ? Loin d'être vexée, je ne pus m'empêcher de trouver son ignorance amusante. A ce niveau d'inexpérience, peut-être même ignorait-elle que j'étais Capitaine ? Cela me paraissait tout de même un peu gros. Avec mon physique bien contrasté, on ne pouvait pas me confondre avec quelqu'un d'autre. Cependant, j'étais très tenté de lui jouer un petit tour... J'émis un petit rire fluté et répondis d'une voix tout à fait innocente :

- Je suis Sophie ! Sophie Fonfec ! Je dû me faire violence pour ne pas rire à ma propre blague au goût douteux. J'ajoutai avec un air attristé, que j'eus le plus grand mal à feindre : Mes parents n'ont pas réfléchis assez longtemps avant de me baptiser... Peut-être avaient-ils vraiment du saucisson sec à la place du cerveaux...

Comme j'allais exploser de rire, je m'empressai de faire signe à Dysa que j'allais chercher mon arme pour commencer l'entraînement. Je revins rapidement vers elle, un peu calmé, Sauvage accroché dans mon dos et me campai devant la jeune novice. Tirant mon sabre pour débuter l'entraînement, je lui adressai le sourire le plus doux dont j'étais capable pour la mettre en confiance. J'espérai ne pas l'avoir trop importuné avec ma plaisanterie, surtout que je n'avais pas répondu à sa question. La pauvre novice ne savait toujours pas mon véritable prénom, et serai contrainte de s'entraîner contre moi dans ses conditions. Néanmoins, je ne m'en faisais pas outre mesure. Si elle savait que j'étais Capitaine de la Guilde, elle apprendrait bien assez tôt comment je m'appelais réellement.
Pour l'heure, je serais pour elle Sophie Fonfec, personnage qui me donnait cruellement l'envie de zozoter :

- Au fait, inutile de me foufoyer ! Commençais-je avec un magnifique cheveu sur la langue. Quand on porte un pareil prénom, je ne penfe pas que fe foit néfeffaire ! Une fois de plus, je dû prendre sur moi pour ne pas partir dans un fou rire et reprit : Foit prête, Dyfa ! L’entraînement fa commenfer !

J'assurai ma prise sur mon katana, afin de lui signifier que j'étais prête.




Ariemm Megjow


Je parle en #003300 dans mes RP's !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dysa
Timide
Messages : 25
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 14
Localisation : Sur mon lit ou ma chaise ça dépend.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Fév - 23:12
Ariemm retenait un grand sourire, préparait-elle certainement quelque chose. Je n'us pas le temps de devinais, qu'elle me répondit d'un ton moqueur :

- Je suis Sophie ! Sophie Fonfec !  Mes parents n'ont pas réfléchis assez longtemps avant de me baptiser… Peut-être avaient-ils vraiment du saucisson sec à la place du cerveau…

Suite à ses paroles, je fis un grand sourire et me retins même d'éclater de rire. Mon cerveau, lui n'était pas fait de saucisson sec et compris que cette blague était faite pour détourner la discussion. Je pris son discours avec légèreté. N'ayant toujours pas retrouvé son nom, je n'avais pas le choix que de me prêter au jeu. Donc "Sophie" devait vraiment être efficace en mission pour être capitaine avec si peu de sérieux, c'était vraiment appréciable d'être ne compagnie de quelqu'un avec autant d'assurance qu'elle. Moi-même qui reconnaissais ça comme une qualité, j'avais du mal à être aussi détachée qu'elle pouvait l'être. Pour moi ses paroles tiraient du génie "…du saucisson sec" ! De plus, ça petit voix triste et par ailleurs peu crédible, montrait que "Sophie Fonfec" prenais avec sérieux son rôle qui m'amusais autant qu'il l'amusait.
La capitaine alla chercher son arme et revint plus sereine, son sabre au dos, moi, ma hache toujours dans ma main gauche et à ma ceinture, ma dague. J'étais prête à réagir. Cherchant encore son nom au fond de ma mémoire, j'essaie de tirer profit du fait que je sois curieuse et aimais tout savoir mais son nom m'était toujours inconnu, je l'avais eu su mais ma mémoire me trahissait.

- Au fait, inutile de me foufoyer ! Quand on porte un pareil prénom, je je penfe pas que fe foit néfeffaire !


C'était bon à savoir, à l'avenir j'essaierai d'éviterai de la "foufoyer". J'affectionais beaucoup son manque d'assiduité. Je n'avais plus eu l'occasion de rire depuis un moment.

- Foit prête, Dyfa ! L'entrainement fa commenfer !

Je me mis en garde, ma hache un peu en avant pour tenir en distance, mes jambes assez écartées, faiblement fléchies et ma tête légèrement baisée. On pouvait comparer cette position à calle d'un félin en garde ou en crainte de quelque chose. Je commençais évidemment par scruter tout son corps en attendant une initiative de sa part. Le regard est assez important, il ne faut jamais rester coincé sur le point faible de l'adversaire sinon on est cerné. Là, je n'avais pas encore repérer de point faible et puis je ne pense pas qu'elle en a des assez gros que je pourrais exploiter. Puis moi je ne savais pas si j'étais en bonne posture : je suis rapide, mais assez pour la contrer ? J'étais en garde, mais es ce que je n'avais pas une partie du corps à découvert ?

- Je suis prête ! FOphie !

Malgré mon peu d'assurance, j'avais hâte de commencer. J'avais fait exprès d'accentuer la premier voyelle pour qu'elle comprenne que je plaisantais aussi et que je l'appréciais, cela permettais aussi de faire redescendre un peu la pression.

HRP:
 




Quand je parle ça apparait de cette couleur ^^ : #9f8060
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ariemm
Fondatrice Ariemm
Messages : 567
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Fév - 12:48
La jeune Dysa semblait apprécier les plaisanteries. Tant mieux, au moins, elle ne ressemblait pas à son Maître sur ce point. Akkami m'aurait sûrement foudroyer de son regard pourpre depuis bien longtemps. Ce n'étais pas que ces airs sévères m'empêchaient de plaisanter, mais je préférais de loin lorsque mes interlocuteurs partageaient mon amusement.
Dysa se mis en garde à mon avertissement. Féline, je la vis adopter une posture de défense quasi parfaite. Son regard me scrutait, à l'affut d'une faille à exploiter, ou peut-être à la recherche de mon point faible. J'étais impressionnée de voir qu'elle faisait preuve d'autant de méthode. Akkami pouvait être fière de son apprentie. Sa hache brandie devant elle, la novice finit par déclarer :

- Je suis prête ! FOphie !

Mon sourire s'élargit en constatant qu'elle se prêtait à mon jeu. Cela faisait longtemps que personne n'avait répondu à mes plaisanteries. Ce n'était pas sûr ma Lieutenant Gauche, Elyu, que je pouvais compter pour ce genre de chose, et cela faisait longtemps que je n'avais pas croisé Lenn pour passer du bon temps en sa compagnie. Il avait une façon de prendre mon humour qui lui était propre, et cela me plaisait.
Je m'étais attendu à ce que Dysa commence le combat en m'attaquant, mais elle ne semblait pas assez sûre d'elle. Sans doute ne savait-elle pas comment s'y prendre, il était vrai que j'avais oublié de laisser quelques failles volontaires pour lui faciliter la tâche. J'émis un petit rire fluet en me disant que je veillerais par la suite à ne pas exécuter une chorégraphie trop parfaite et dangereuse. "La danse de l'imperfection" pouvait être tout à fait amusante !
Comme sa hache me semblait plutôt lourde à manier, je voulais d'abord m'assurer de ses réflexes et de sa rapidité. Sans prévenir, je fondis sur elle tel un serpent et lançai une attaque au niveau des hanches. j'avais pris le plus grand des soin de lui laisser une chance de riposter. Volontairement, je lui avait laissé une ouverture au niveau de l'épaule droite. C'était amusant d'exécuter des mouvements intentionnellement imparfaits !

HRP:
 




Ariemm Megjow


Je parle en #003300 dans mes RP's !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dysa
Timide
Messages : 25
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 14
Localisation : Sur mon lit ou ma chaise ça dépend.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Mar - 16:48
La capitaine laissa paraître un grand sourire. Ne faisant ni une ni deux, elle se jeta sur moi avec une grande fluidité pour aller chercher les hanche. Je fis un petit mouvement de recul pas surprise, et finalement je me mis moi aussi à me rapprocher d'elle d'une course assez rapide pour arriver au contacte plus rapidement, mais pas pleine vitesse de manière  avoir le temps de réagir une fois que nous serions à la même hauteur. Je courais légèrement décalée de manière à ce que le bouclier que je faisais avec ma hache puisse couvrir tout le haut de mon corps. La hache avec lequel j'avais décidé de travailler aujourd'hui avait une double tête, donc je devais être relativement plus prudente en faisant mes gestes pour ne pas me bléser quand je la ramène vers mon corps. En face de moi, la capitaine avait une faille, son épaule droite. Même si cette erreur me parut grossière pour être vrai, je n'avais pas vraiment plus de possibilité,  alors mon choix se concentrait sur ce coup-là. N’ayant pas d’autre choix, je pris ma dague avec ma main gauche tout en parant son sabre se rapprochant dangereusement de mes hanches. De ma gauche, je tentai un ultime coup sur son épaule droite espérant la toucher.
Pour moi, le combat joue surtout sur mon temps de réaction, mes coups ne sont pas spécialement rapide, surtout à cause ma lourde arme, mais je réussis à combler ce manque par ma réactivité face à de l’action que ce soit en entrainement ou autre en vrai combat.
HRP:
 




Quand je parle ça apparait de cette couleur ^^ : #9f8060
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ariemm
Fondatrice Ariemm
Messages : 567
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Mar - 8:16
Après une fraction de seconde où Dysa paru surprise, la novice se jeta dans ma direction à son tour. Avant même que nous nous rencontrions, je remarquai qu'elle déjà avait repérer mon offensive et l'ouverture que je lui avait laissé. C'était un bon point ! Elle savait toujours se servir de ses yeux, même dans le feu de l'action. Bien que pour moi, c'était tout naturel, je savais que certains débutants devenaient mystérieusement aveugle dès que le combat commençait. Je m'étais souvent interrogée quand à la raison de ce phénomène, sans jamais trouver de réponse convaincante. Ce n'étais pourtant pas faute d'avoir longuement réfléchi ! J'avais élaboré bien des théories : apparition subite de fiente d'oiseau obstruant le champs de vision, vieillissement de soixante-dix ans par simple sortie de l'arme, ou encore disparition des globes oculaires. Toute avaient fini par se révéler fausses (Sêlin merci, car je ne pouvais m'empêcher de trouver ma dernière idée un brin inquiétante !)...
De sa hache, elle para mon coup avant de répliquer de la main gauche, avec sa dague. L'acier de Sauvage teinta en heurtant la garde de la novice, et je fus une nouvelle fois bien contente que mon sabre soit un katana. Mon ancien Maître, Lance, m'avais souvent vanté la solidité de ces armes, en dépit de leur apparence fragile.
Dysa était réactive, malgré le fait qu'elle maniait son arme de la main gauche et qu'elle était en partie entravée par le poids de sa hache. Son attaque aurait fait mouche si elle avait été face à un adversaire un peu moins familier des esquives que moi. Il fallait bien reconnaitre que le ballet des dérobades était ma spécialité ! J'adorais ce jeu, et tout particulièrement quand il devenait dangereux. Amusée, je laissais la lame de sa dague glisser le long de mon bras, sans réprimer un petit rire.

- Bravo ! Un point pour toi, Dyfa ! Mais qu'ef que tu dis de fa ?

Sans lui laisser une seconde de répit, je bondis sur le côté pour m'éloigner un peu et repassai à le charge. Cette fois, j'essaiyai de tester sa capacité d'analyse. Je feintai à droite avant d'attaquer à gauche, droit vers son cou. Hidari kubi, la jumelle de ma technique préférée, Migi kubi. Je savais que cette coupe était réservée à mes vrais compagnons de danse, mais je ne l'employais pas là dans le but de toucher Dysa. C'était en vérité un bluff qui me permettrais de passer dans son dos si la novice s'y laissait prendre. J'étais curieuse de voir comment elle se débrouillerait face à ce genre de situation.




Ariemm Megjow


Je parle en #003300 dans mes RP's !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Dysa
Timide
Messages : 25
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 14
Localisation : Sur mon lit ou ma chaise ça dépend.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 31 Mar - 23:16
- Bravo ! Un point pour toi, Dyfa ! Mais qu'ef que tu dis de fa ?

J’eu peine souffler qu'elle relança un coup directement sur ma droite, prête à parer la charge j’étais attendu à recevoir l’impact de plein fouet et à réagir tout de suite avec ma hache. Cependant elle lança un coup à ma gauche qui me parut tout de suite dangereux, l’offense fut tellement inattendu de ma part que mon bras gauche partit tout seul. Le coup était contrer de justesse, ma dague au niveau de mon coup, retenait de peu le katana de l'adversaire, qui sans une hésitation pouvait vraiment être dit de redoutable. Si FoPHie y était aller franchement, dans un vrai combat je n’aurais pas pu résister face à ce coup fatale. Ce genre de situation me prouvait vraiment que mon niveau devait encore être enrichie. Je m’étais encore jamais retrouvé dans une situation critique, le plus dure auquel j’avais du faire face était un braconnier qui avait essayer de dépouiller Cousine, il y a an de cela. Lui était armé et moi non, cela faisait déjà plusieurs années que je m'entraînée, j’eu pas tellement de mal à contrer ses coups, mais arriver à l’atteindre pour pouvoir le mettre à terre fut plus compliqué. Son arme était une grande épée et ses coups n’était sans retenue. Il aurait pu blesser quelqu'un, sans cette crainte, son cas ne m'aurait peu importé, j'aurais simplement fuit avec Cousine. Finalement une droite eu la chance de toucher son menton et en plus de le paralyser pour un petit moment, des commerçants du coin avaient prit le relais, son compte fut régler dans les minutes mais plusieurs coupures avaient été visible sur ma peau. Cette petite histoire était peu comparable à mon entraînement d’aujourd'hui, car contrairement à la dernière fois, j’étais armée. Pourtant, l’épreuve actuel se montrer plus compliqué.

Après avoir fais un petit bond en arrière pour prendre mes distances et par la même occasion éviter de prendre un éventuel nouveau coup, je me mis dans une position pour être prête à avoir l'initiative dès que j'aurais réfléchi à la meilleur manière de procéder. Dans la situation actuelle je ne pouvais pas utiliser des attaques à distance car, soit je lançais ma hache et elle évitait le coup dans ce cas j’ai perdu ma hache pour rien, soit elle n’évitait pas le coup et je la blessais, même une armure peut difficilement résister à une hache. Mon choix se porta finalement sur une technique de neutralisation que je n'avais encore jamais essayé, me jeter à ses pieds. Et si elle évite la petite balayette de ma hache, d'un simple saut, une fois à terre et réceptionné sur le dos, j'aurais beau avoir perdu tout mon élan, j’aurais juste à répliqué comme je pourrais avec ma dague, le temps de pouvoir me remettre debout même si ça ne saura pas tâche facile. Une fois le plan à peu près établie, je me jettai en sa direction à plat ventre, fit en sorte qu'elle se prenne le manche dans les pieds et finie par rouler pour finir ma course sur le dos.




Quand je parle ça apparait de cette couleur ^^ : #9f8060
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ariemm
Fondatrice Ariemm
Messages : 567
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 17
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 3 Avr - 11:08
Mon coup manqua de passer. La novice bloqua tellement à la dernière seconde que je failli stopper de moi-même l'attaque. Il aurait été vraiment trop dommage d'abîmer Dysa !
Après avoir paré avec sa dague, elle bondit en arrière pour se mettre à l'abri d'une éventuelle réplique. Je devais reconnaitre qu'elle était douée. Elle ne commettait presque aucune erreur, et bien que son niveau général pouvait encore être améliorer, elle était vive et coordonnait bien ses analyses à ses mouvements.
Bientôt, elle repartit à la charge. Mais ce qu'elle fit me déconcerta. Par les cheveux roses d'Elyu, c'était bien là la technique du soubresaut de la carpe agonisante qu'elle exécutait avec tant de majesté ! Ce piège qui visait à mettre son adversaire au sol d'un coup dans les chevilles était particulièrement risqué et difficile à exécuter. Le nom que j'avais donné à cette technique était bien trouvé (et je ne comprenais vraiment pas pourquoi j'étais la seule à bien vouloir l'utiliser), car à l'instar de sa difficulté d'exécution, imiter une carpe hors de l'eau était également très dur !
Dysa plongeait droit sur moi, et bien que j'aurais eus mille fois le temps de l'éviter, je décidai de me laisser prendre au piège, curieuse de voir comment la novice imitait la carpe. Glissant à plat ventre tel un certain poisson d'eau douce, elle asséna un puissant coup dans mes pieds, à l'aide du manche de sa hache, avant de se retourner sur le dos. Je fus projeté au sol et je dis bonjour à la poussière du sol de la salle d'entraînement. Dysa était une sacré carpe ! Bien que j'avais volontairement éviter de me réceptionner correctement, elle s'était bien débrouillée et avait maintenant l'avantage sur moi.

- Joli ! m'exclamai-je, toujours étalée parterre. Tu te débrouille très bien ! Et ta technique du soubresaut de la carpe agonisante était impressionnante ! Tu la maîtrise plutôt, malgré sa difficulté et ton jeune âge ! Par le plus pur des hasard, aurais-tu été une carpe dans une vie antérieure ? Cela expliquerai pourquoi tu est aussi à l'aise avec cette technique !

J'emis un petit rire flûté avant de me redresser. Je m'étais remise à parler normalement, aussi je comptais révéler à Dysa mon vrai nom. Mais un soldat ne m'en laissa pas le temps :

- Capitaine ! Le Lieutenant Droit à besoin de vous ! Il vous attend au second étage.

Je poussai un petit soupir avant de me tourner vers Dysa :

- Le devoir m'appelle, à bientôt !

Sur ce, je m'éloignai en sautillant. Je m'étais bien amusée avec Dysa. C'était une novice prometteuse, j'en était sûre. En tout cas, j'avais plus d'espoir dans ses talents de guerrières que dans le sens de l'humour de mon Lieutenant Droit... Tant pis, je trouverais bien à m'amuser quand même !

HRP:
 




Ariemm Megjow


Je parle en #003300 dans mes RP's !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orchedin  :: Avelann :: Rez-De-Chaussé :: Salle d'Entrainement-
Sauter vers: