Tu as une ville à protéger! Rejoins ta Guilde et plonge dans l'aventure qui t'attend au sein de celle-ci!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Orchedin :: Quartier Est :: Temple de Sêlin Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bruine de printemps [Privé Lisette]

avatar
Ariemm
Fondatrice Ariemm
Messages : 345
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 8 Mar - 19:21
C'était l'un de ces matins gris, qui donnent envie à plus d'un de retourner se coucher à peine les rideaux ouverts. Il pleuvait. Debout devant la grande fenêtre de ma chambre, je contemplais, un peu songeuse, les fines gouttelettes de pluie s'écraser sur la vitre, tremper le sol, les arbres, les quelques soldats matinaux qui avaient eus le courage de partir en patrouille ou à l'entrainement... Ce temps ne me déplaisait pas, mais ne me donnait pas non plus la motivation d'aller chasser avec mon arc. Pas tous les oiseaux n'étaient dérangés par l'humidité, mais je préférais attendre patiemment le retour du soleil, qui ferait sans doute sortir bien plus de passereaux aux précieuses plumes colorées. Cela faisait un moment que je n'étais pas partie en forêt pour chasser. La dernière fois devait remonter au jour où j'avais attrapé le rollier. Le temps m'avais manqué, apparemment. Je jetais un instant un regard en arrière, dans la direction de l'étagère contre laquelle était posé mon arc. Il avait un peu prit la poussière ces derniers temps mais j'y tenais pourtant énormément. Et pour cause : je le gardais avec moi, dans mes quartiers, hors de question de l'abandonner en salle des armes ! Il était de même pour Sauvage, mon katana. Il reposait sous mon lit, à porté de main. Lui, j'avais eus l'occasion de le sortir plus récemment, pour une patrouille dans les Quartiers Est. Une lueur passa un instant dans mon regard vert sombre. Je n'avais pas oublié cette patrouille avec Elyu, ma Lieutenante Gauche. D'ailleurs, y repenser me donna soudainement envie de faire un nouveau tour dans les Quartiers Est. Sans me poser plus de questions, j'attrapai mon sabre et sorti précipitamment de la Guilde, direction le Temple de Sêlin. La bruine trempa rapidement mes cheveux noirs et ébouriffés, mais je continuai ma route souriante et enthousiaste. De temps en temps, je secouai frénétiquement la tête, pour chasser les gouttes de mes mèches charbonneuses. Je sautais par dessus les flaques d'eau, ravie de profiter de l'air frais. Puis je courrais, zigzagant dans les rues d'Orchedin, Sauvage accroché dans mon dos. Pour une fois, je n'espérais pas trouver un peu d'action pour me divertir, bien que j'ai pris mon katana avec moi. Aujourd'hui, mon but était simplement de rendre visite à Sêlin. Je tournai à droite, puis gravit deux à deux les quelques marches qui me séparaient encore du Temple. Je m'arrêtai face à la grande bâtisse réservée au Dieu, fredonnant gaiement. J'étais impressionnée. Finalement, je ne m'y étais pas rendue si souvent que cela, malgré ma dévotion envers Sêlin. Mais je ne culpabilisais pas. Après tout, personne ne savais à quoi il ressemblait. Si ça se trouvait, il avait des cheveux roses, comme Elyu ! Peut-être même qu'ils avait un air de famille avec elle ! C'était peut-être même son ancêtre !! Je commençais à m'égarer en pensées idiotes, pouffant seule sous la pluie quand un bruit de pas derrière moi me fit sortir de ma rêverie. Je fis volte-face, souriante et demanda d'une voix chantante :

- Tiens ? Qui es-tu, toi qui as le courage de rendre visite à Sêlin par une si froide matinée pluvieuse ?




Ariemm Megjow


Je parle en #003300 dans mes RP's !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lisette
Nouveau
Messages : 12
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 16
Localisation : Isère
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Mar - 7:24
J'étais partie tôt ce matin pour me changer les esprits. Je venais de passer une nuit épouvantable à faire que des cauchemars plus sordides l'uns que les autres. Des cernes immenses étaient venu s'installer sous mes yeux, sur mon visage on pouvait clairement lire " Fatiguée, ne pas déranger ". Il avait beau pleuvoir, la pluie ne m'a jamais vraiment dérangée. Au contraire, en fait, je trouve ça très apaisant. De plus, le matin il fait froid et j'aime également cet température.
Je marchais sans vraiment savoir où j'allais. Au départ, je voulais aller sur la place, mais il semblerait que je n'ai pas le sens de l'orientation et que je me sois retrouvée devant un temple. Une fille semblait perdue dans ses pensées et ne bougeait pas d'un iota. Je fis quelques pas vers elle, puis elle se retourna presque brusquement ! Je reculais d'un pas avant que cette dernière me salue, le sourire aux lèvres.
Elle semblait de toute confiance mais par réflexe en voyant son katana accroché dans son dos, je serrais mes précieux ciseaux cachés dans mes manches que j'avais récemment décidé de les nommés; une serait " Enjel ", l'autre serait " Goldia ". Je ravalais ma salive puis la fixais droit dans les yeux.

- B-Bonjour. Je m'appelle Lisette et il semblerait que je me sois de nouveau perdu...

Oui, " de nouveau " parce qu'il m'arrive plus souvent que ça de me perdre. Pourtant, j'ai toujours l'impression d'aller au bon endroit ! Mes mains tremblaient et j'étais prête à sortir mes ciseaux, en la regardant de plus près, je sentais qu'elle n'était pas si ordinaire que ça. J'avais une impression de déjà-vu, mais en même temps, elle ne me dit rien du tout ! Je rangeais alors d'un seul coup de mains Enjel et Goldia et força un léger sourire en retour.



Je parle en #800080
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ariemm
Fondatrice Ariemm
Messages : 345
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Mar - 9:33
Plus grande que moi d'une dizaine de centimètres, de longs cheveux blonds platine qui cascadaient dans son dos et des yeux d'un éclat améthyste, une jeune fille à la mine épuisée venait de faire un pas en arrière, peut-être surprise par le face à face brutal que je venais de lui imposer. J'étais loin d'avoir voulu lui faire peur, mais il était vrai que j'avais réagit d'une manière qui pouvait paraître menaçante... sans parler de mon katana, bien en vue, accroché dans mon dos. Apparemment plus méfiante et tendue que simplement surprise, mon instinct aiguisé me mit en garde : j'avais la sensation qu'elle aussi possédait une arme sur elle. Moins suspicieuse que mon intuition, je continuai à sourire, détendue. Je ne voyais aucune raison de me méfier d'elle. Elle me fixa droit dans les yeux avant de dire :

- B-Bonjour. Je m'appelle Lisette et il semblerait que je me sois de nouveau perdu...

Je ris, amusée. Pour moi qui avait grandit à Orchedin et qui connaissait la ville comme le fond de ma poche, se perdre était une notion bien abstraite. Je me demandais bien comment elle pouvait s'être débrouillée. Le temple de Sêlin était un monument important de la cité et il était facile de pouvoir se repérer grâce à lui. Peut-être n'était-elle à Orchedin que depuis peu, ou alors, elle n'avait pas un sens de l'orientation très performant. Après tout, elle avait elle-même insinué que cela lui arrivait fréquemment. Je haussais mes épaules maigres aux muscles fins et entraînés avec indifférence. Cette Lisette me plaisait bien. A présent, elle souriait légèrement, plus détendue. Je profitai alors de l'occasion pour répondre :

- Oh ? Bonjour, Lisette ! Donc tu n'est donc pas venue pour Sêlin, le Dieu au cheveux ro... euh, le Dieu fondateur ?

Fis-je avec une mimique faussement déçue. Mais Sêlin, lui, devait réellement être déçut que cette jeune fille ne se soit pas levée si tôt et par temps de pluie pour venir le prier. Moi-même je ne lui apportais aucune offrande. Est-ce qu'une simple visite le satisfaisait ? Je poursuivis, sans prendre au sérieux mes pensées :

- Quel dommage ! Alors, qu'est-ce qui te donne le courage de te lever de si bon matin ?

Je parlais comme si nous étions de bonnes amies alors que je ne m'étais même pas encore présentée. J'oubliais souvent cette étape de politesse, peut-être parce que la plupart des Orchediens savaient déjà qui j'étais. Je ris une nouvelle fois mais en réalité, Lisette m'intriguait énormément. Si j'en croyais mon instinct, elle possédait une arme sur elle. Faisait-elle donc partie de la deuxième Guilde de la cité ? Elle avait l'air d'être plus jeune que moi, en dépit de sa taille, mais à son âge -qui devait probablement être entre quinze et dix-sept ans- il était aussi bien possible d'être Soldat que Novice. Je ne l'avais jamais croisé à Orchedin et à chaque fois, la rencontre avec une nouvelle tête m'intriguais.




Ariemm Megjow


Je parle en #003300 dans mes RP's !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lisette
Nouveau
Messages : 12
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 16
Localisation : Isère
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Mar - 20:53
Cette fille me semblait de plus en plus étrange. Je n'arrive pas à savoir ce qu'elle peut bien mijoter derrière son petit sourire angélique et serein. Je ravalais ma salive, elle me rendait légèrement nerveuse. Elle semblait également déçu que je ne sois pas venu rendre visite au Dieu apparemment... A vrai dire, je n'avais même pas percuté sur le coup que c'était effectivement le temple de Sêlin ! Faut dire que la fille en face de moi m'intriguais plus qu'autre chose.
Je pris une grande inspiration, histoire de me calmer un peu et me concentrais sur mes mots pour ne pas bafouiller et m'emmêler dans mes paroles.

- Non, désolée si vous êtes déçue que ça ne soit pas le cas. commençais-je en dissimulant ma nervosité. Mais, vous ne m'avez pas dis; qui êtes-vous ? C'est assez impoli de tutoyer quelqu'un lorsqu'on ne connait pas son prénom...

C'était un peu rude de ma part de lui faire une remarque avec un ton aussi monotone que le miens, mais il faut lui rappeler les bonnes manières ! C'est comme les personnes qui ne t'interromps dans la rue pour te demander un renseignement et ne daigne même pas te dire " Bonjour " ou " Bonsoir ".
Malgré qu'elle ait oublié ses manières, je n'arrivais pas à me fixer un jugement sur sa personne. Elle semblait être quelqu'un pleine de vie et au vu de son katana imposant, je dirais qu'elle doit faire partie d'une Guilde d'Orchedin et sûrement hautement placée... Cependant, ce n'est pas avec le peu d'information que j'ai en la regardant des pieds à la tête et que je peux vraiment m'y fier. Qui sait, dans l'ombre, elle est peut-être une tueuse sanguinaire ! Rien que le fait d'y penser me fit frissonner.



Je parle en #800080
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ariemm
Fondatrice Ariemm
Messages : 345
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 11 Mar - 14:16
Lisette, qui avait l'air de s'être quelque peu détendue, redevint aussitôt nerveuse à mes paroles. Elle se méfiait terriblement de moi, à un tel point que je me sentie un peu froissée. Etais-je donc si louche que ça ? Pourtant, nous étions toute les deux dans les même conditions : sous la pluie de bon matin, avec une arme sur nous. Je ne voyais vraiment pas en quoi je pouvait avoir l'air plus menaçante qu'elle. Peut-être était-ce mon sourire permanent qui l'intriguait et l'inquiétait à la fois ? Elle coupa court mes réflexion en prenant une grande inspiration avant de lâcher d'une voix monotone mais assurée :

- Non, désolée si vous êtes déçue que ça ne soit pas le cas. Mais, vous ne m'avez pas dis; qui êtes-vous ? C'est assez impoli de tutoyer quelqu'un lorsqu'on ne connait pas son prénom...

Elle me dévisageais toujours des pieds à la tête, visiblement tout aussi intriguée que moi, la méfiance en plus de son côté, puis elle frissonna légèrement. Elle avait ignoré ma deuxième question, mais je ne m'en formalisai pas. Aussi, je décidai de ne pas insister plus. Déjà qu'elle me suspectait de je ne sais quoi, il était inutile que je le rende encore plus distante. Et puis, je ne m'étais même pas présentée ! Je me tapais le front, entre l'amusement et l'excuse :

- Pardon de surestimer ma popularité ! Je suis Ariemm Megjow, Capitaine de la Guilde d'Avelann !

Commençais-je avec entrain. Puis je lui tirais une petite révérence, plus par jeu que par solennité et ajoutai le plus poliment possible alors que je riais :

- A ton service !

Je marquai une pose, l'examinant de mon regard vert sombre. Je me demandais bien comment elle allait réagir en apprenant que j'étais Capitaine, elle qui m'avait tout de même fait un reproche assez direct. Je ne lui en tenais pas rigueur, mais elle-même était-elle du genre à culpabiliser pour ce genre de détail ? Je n'étais pas vraiment à cheval sur le respect. J'avais l'habitude qu'on me fasse la leçon, en dépits de mon rang, et cela n'avait jamais empêché que même les plus têtus de mes vétérans obéissent à mes ordres.
La bruine commençait vraiment à me tremper jusqu'aux os et même si cela ne me dérangeait pas, je me remémorais le frisson qu'avait eut Lisette : peut-être qu'elle commençais à avoir froid. Aussitôt, je proposais dans un petit rire :

- Que dirais-tu de venir à l'abri, sous le Temple ? On doit avoir l'air un peu bête à discuter comme ça sous la pluie ! Pour être honnête, tu m'intrigue. On pourra faire connaissance au sec, comme ça !

Je finit ma tirade par un petit hochement de tête, toujours souriante, avant de partir en sautillant vers le Temple, sans attendre sa réponse. Si elle ne me suivait pas, je ferais une prière à Sêlin toute seule, tant pis.




Ariemm Megjow


Je parle en #003300 dans mes RP's !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lisette
Nouveau
Messages : 12
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 16
Localisation : Isère
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Mar - 12:14
Elle était donc vraiment une personne haut gradé comme je pensais, bien que je ne m'attendais pas au titre de " Capitaine ". J'ai ravalé ma salive et je me suis redressée droite comme un " i ". J'avais tout de même manqué de respect à un Capitaine ! Enfin... C'était plutôt elle qui avait agis impoliment ! Et tandis qu'elle partait devant à l'intérieur du Temple, moi je restais encore sous le choc de la nouvelle. Mais c'est vrai que la pluie commençait à tremper mes vêtements et que je commençais à avoir froid alors je la suivais d'un pas rapide.
Une fois à l'intérieur, je me suis essorer les cheveux puis je me suis calée contre un mur tout en essayant d'essorer ma robe. Puis je me suis souvenus... Une Capitaine !? C'est vrai qu'elle avait une aura puissante, mais son apparence ne correspondait pas vraiment... Du moins, de mon point de vue.
Je sortis Enjel et Goldia pour les sécher également. Une bonne lame est une lame sèche !

- Je te présente Enjel. dis-je en brandissant une paire de ciseaux puis l'autre après. Et ça c'est Goldia. C'est mes ciseaux que j'utilise plus communément comme des poignards ou des dagues. Et j'ai remarqué que tu as un katana. Très joli.

J'aurai aimer lui montrer le miens, seulement, je l'avais laisser sur mon lit. Je n'ai pas juger bon de le prendre. Après tout, je sortais juste faire une petite balade, pas une mission dangereuse ou une patrouille ou quoi que ce soit qui nécessite une arme ! Mes ciseaux sont une exception: je ne suis pas très à l'aise sans eux. Peut-être que c'est de même pour Ariemm ? Après tout, nous sommes dans ce temple, à l'abri de la pluie, et elle-même à proposer de faire connaissance. C'est sans doute que Sêlin voulait nous faire nous rencontrés ? Peut-être était-ce le destin ? Dans tout les cas, je ne peux pas refuser une telle proposition de me rapprocher d'un Capitaine. Sourions et faisons bonne impression !



Je parle en #800080
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ariemm
Fondatrice Ariemm
Messages : 345
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Mar - 14:55
Je n'eus pas à attendre longtemps. Lisette m'avais rejoint presque aussitôt. Elle essorait tant bien que mal ses cheveux et ses vêtement, adossé contre un mur alors que moi je m'ébrouais à la manière d'un animal sauvage, ne m'encombrant pas d'un principe comme l'élégance. Une fois "sèche", je m’agenouillai sur le plancher du temple tout en examinant Lisette. Je la vis sortir de ses manches deux pairs de ciseaux dorés. Mon regard vert sombre s'éclaira un instant, persuadée que ces objets étaient l'arme que j'avais deviné sur la jeune fille blonde. Il était peu commun que de se servir de pairs de ciseaux pour se battre, mais j'appréciais beaucoup l'idée, que je trouvais amusante. Elle séchait leurs lames avec méticulosité, elle avait l'air d'y tenir. Lisette brandit alors l'une de ses pairs de ciseaux :

- Je te présente Enjel. dit-elle avant d'exhiber sa deuxième arme Et ça c'est Goldia. C'est mes ciseaux que j'utilise plus communément comme des poignards ou des dagues. Et j'ai remarqué que tu as un katana. Très joli.

De part ma stature plutôt frêle, je n'avais jamais été une adepte des armes de combat rapproché comme les poignards mais dans le cas d'Enjel et Goldia, je me plaisais plutôt bien à m'imaginer avec. Ces deux pairs de ciseaux devaient être des armes redoutables contre la paperasse administrative de la Guilde ! Le compliment détaché de la jeune fille m'arracha un petit rire fluté. Je sortit mon katana de son fourreau qui l'avait bien protégé de l'humidité pour lui montrer sa lame. Mais cela me faisait aussi très plaisir de la voir ! Longue et aiguisée à la perfection, elle était faite d'un acier noir de son shinogi ji à son jihada. Son hasaki était quand à lui forgé dans un métal clair et résistant. Je ne me lassais pas de la beauté de mon katana, que j'étais fière d'avoir.

- Merci ! Son petit nom c'est Sauvage ! Je l'ai eut de mon père, lorsque j'ai été nommée Soldate. Ça fait un moment déjà... je plaquais un index penseur sur ma lèvre inférieure Quatre ans, je crois.Je lui sourit de plus belle, inclinant la tête sur le côté avant de poursuivre. En tout cas tu as l’œil ! Pour beaucoup Sauvage n'est qu'un simple sabre, mais toi, tu as réussit à reconnaître un katana !

La meilleure des armes du type "épée", n'est-ce pas. Lance, mon Maître alors que j'étais Novice, m'avait suffisamment vanté les mérite du katana pour que je sache de quoi je parle.


Hors-RP:
 




Ariemm Megjow


Je parle en #003300 dans mes RP's !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lisette
Nouveau
Messages : 12
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 16
Localisation : Isère
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Mar - 15:18
-  Merci ! Son petit nom c'est Sauvage ! Je l'ai eut de mon père, lorsque j'ai été nommée Soldate. Ça fait un moment déjà... elle sembla réfléchir un court instant. Quatre ans, je crois m'affirmait-elle avant de me sourire de nouveau. En tout cas tu as l’œil ! Pour beaucoup Sauvage n'est qu'un simple sabre, mais toi, tu as réussit à reconnaître un katana !

Ma remarque sur son katana semblait lui avoir fait plaisir. Rien qu'au manche j'ai pu le deviner que c'était un katana. Après tout, moi aussi j'en possède un ! J'aurai dû prendre Platinum avec moi pour lui vanter ma lame aussi belle que la sienne. Je me suis rapprochée d'Ariemm afin de m'asseoir à ses côtés sur le plancher. Elle semblait à la fois nostalgique et à la fois fière de montrer son arme bien aiguisée. Je devais admettre que c'était une très belle lame, cependant je ne m'y connais pas assez en matériaux pour savoir avec quoi il avait été fait, pourtant, le contraste sombre/clair était flagrant, ma foi épatant. Il me semble que Platinum est légèrement plus clair au niveau de son shinogi ji et son jihada que celle de Sauvage, et encore plus clair pour son hasaki. A vrai dire, je ne sais même de quoi est fait mon propre katana. C'est un peu désolant de l'admettre...
A son regard, je pouvais le deviné qu'elle savait tout de son arme et qu'elle devait avoir beaucoup de souvenir avec. De plus, d'après ses dires, ça fait déjà 4 ans qu'elle détient cette arme. Elle a dû en vivre des choses palpitantes...

- J'ai moi-même katana, seulement je l'ai laisser dans ma chambre pour aujourd'hui. expliquais-je en esquissant un léger sourire. On reconnaît un katana à un sabre selon sa courbe et son manche. J'ai l’œil pour ce genre de petits détails que la plupart ignore. J'ai sentis mon sourire s'élargir avant de poursuivre. La prochaine fois qu'on se voit, je serais ravie de te présenter Platinum !

Parler avec une connaisseuse de katana telle qu'elle me faisait du bien. Je n'ai pas beaucoup l'habitude de sociabiliser avec les autres. D'habitude, lorsque quelqu'un commence à me poser des questions pour me réponds de manière à ce que mon interlocuteur cesse de m'en poser. Mais avec Ariemm, je me sentais bien, j'étais à l'aise pour parler de tout et n'importe quoi. Surtout de katanas et autres armes blanches et tranchantes.



Je parle en #800080
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ariemm
Fondatrice Ariemm
Messages : 345
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Mar - 7:36
Lisette s'approcha et s'assit à mes côtés, il ne se dégageait d'elle plus une once de méfiance. Je souris, satisfaite d'avoir gagner ne serai-ce qu'un petit bout de se confiance. Elle souriait elle aussi, plus à l'aise. Ça me plaisais bien d'être en sa compagnie et il semblait que ce soit réciproque. Souvent, c'était là que ça coinçait. Si moi j'appréciais tous le monde, beaucoup me trouvait difficile à vivre. Peut-être que le lieux était plus propice aux autres pour m'apprécier. Je respectais Sêlin et son Temple et je me montrais donc plus calme. Ici, pas question de faire des glissades sur le parquet où d'escalader les grandes poutres qui supportaient le toit. Lisette serait-elle prête à me suivre dans ce genre de délire enfantin ? J'en doutais. A vrai dire, même certains novices avaient déjà passer l'âge de ce genre de jeux. Mais pour moi, c'était ces choses simples et idiotes qui étaient les plus amusantes. Lisette répondit :

- J'ai moi-même katana, seulement je l'ai laisser dans ma chambre pour aujourd'hui. On reconnaît un katana à un sabre selon sa courbe et son manche. J'ai l’œil pour ce genre de petits détails que la plupart ignore. La prochaine fois qu'on se voit, je serais ravie de te présenter Platinum !

Elle finit sa réplique avec un large sourire au visage. Cela lui allait bien. C'était le premier vrai sourire que je lui voyais. De plus, je remarquai qu'elle me tutoyait. Je n'y avait pas prêté attention auparavant, mais cela me réjouis. Je préférais de loin un tutoiement amical plutôt que tous ces principes de politesses, bien trop graves et froid à mon goût. C'était bien trop lourd et bien trop sérieux pour mes frêles épaules et mon petit marche pied de mes dix-neuf années d'expérience. Pourtant, j'y avais droit tous les jours à la Guilde. En tout cas, j'étais surprise et heureuse d'apprendre que Lisette ait elle aussi un katana. A part Lance, je n'avais jusqu'alors jamais connu quelqu'un d'autre qui en possédait un, aussi efficace que soit cette arme.

- Et je serai ravie de faire sa connaissance !

Répondis-je dans un petit rire mélodieux. Lisette devait forcement appartenir à une Guilde, dans ce cas. Avoir des ciseaux en guise d'arme pour se défendre était possible pour un civil, mais un katana, c'était différent. D'autant plus que cette arme était loin d'être la plus facile à manier, j'étais bien placée pour le savoir. Seul un soldat d'une Guilde pouvait enseigner convenablement les techniques du katana.

- Mais.. dis-moi, es-tu de Nacastal ? Sans Maître pour t'apprendre le maniement du katana, ça ne doit pas être évident ! Et tu m'as l'air de t'y connaître !

Je la détaillai, enthousiaste. Il avait de la chance de l'avoir à Nacastal. Les novices d'Avelann n'étaient pas aussi aimable qu'elle. Je pensais notamment à notre dernière recrue : Akkami. Je n'avais pas encore eus l'occasion de lui parler, mais j'étais sûre que ce n'allait pas être avec elle que je pourrais jouer à des jeux divers et variés !




Ariemm Megjow


Je parle en #003300 dans mes RP's !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lisette
Nouveau
Messages : 12
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 16
Localisation : Isère
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Avr - 15:13
Je devenais de plus en plus enthousiaste en découvrant qu'Ariemm serait également de rencontrer mon katana chéri. Je ne savais pas qu'une Capitaine pouvait être aussi sympathique ! J'ai toujours pensés que les Capitaines étaient sérieux et très à cran. Comme quoi, il ne faut pas se fier aux clichés auxquels on pense. Elle semblait tout de fois bien curieuse.

-Mais.. dis-moi, es-tu de Nacastal ? Sans Maître pour t'apprendre le maniement du katana, ça ne doit pas être évident ! Et tu m'as l'air de t'y connaître !

Parfois, je me demande si les personnes ne sont pas télépathes. Je suis peut-être trop facile à comprendre ? Ça serait embêtant pour moi, je n'aime pas trop parler de moi ou que les gens en savent trop sur moi. Je n'aime pas me dévoiler.

-Effectivement, j'ai intégrée la Guilde de Nacastal il y a quelques temps. Je me suis également vu m'être attribuée Lenn en tant que Maître.expliquais-je un peu nerveuse. Je m'y connais déjà bien grâce à mon père... Il... Il m'avait beaucoup apprit...

Mon ton s'était peu à peu démoralisée. Lorsque je repense à mes parents, je ne peux pas m'empêcher d'avoir les larmes aux yeux et de renifler. Parfois, je me demande ce qu'il se serait passer si les choses s'étaient déroulées autrement... Par exemple, si mon père s'était défendue avec Platinum ! Déjà petite, il m'apprenait quelques bases du combat au katana pour pouvoir un jour me léguer son katana qu'il chérissait. Aujourd'hui, je le chérie comme s'il me l'avait donné en main propre.
Je battais des cils afin de faire disparaître les larmes qui me montaient rapidement aux yeux et essayait de sourire de nouveau mais c'était compliqué. Je semblais inquiétée Ariemm à m'être soudainement mise à pleurer mais elle devait avoir comprit ça aussi. Ce n'était pas compliqué en même temps. Lorsque je me mets à penser ou à parler de ma famille, c'est plus fort que moi !



Je parle en #800080
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ariemm
Fondatrice Ariemm
Messages : 345
Date d'inscription : 19/02/2016
Age : 16
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Avr - 19:46
Bientôt, Lisette répondit :

- Effectivement, j'ai intégrée la Guilde de Nacastal il y a quelques temps. Je me suis également vu m'être attribuée Lenn en tant que Maître.

Elle avait parlé avec une certaine nervosité. C'était sans doute ce genre d'appréhension que ressentait la plupart des novices en intégrant un Guilde. Un mélange d'hésitation et d'excitation. Devenir apprenti soldat était en effet un évènement non négligeable. Ainsi, ont vouait sa vie à la sécurité d'Orchedin, bravant dangers et aventures de toute sorte. Mais l'importance était surtout dans le faite qu'une fois ce choix fait, il était difficile de revenir en arrière. Quitter une Guilde était souvent être mal vu des autres novices, et même de certains soldats. Ont interprétait cela comme un signe de lâcheté, de faiblesse ou parfois ont pouvait tout simplement penser que le rétracté était un prétentieux qui s'était surestimé en souhaitant rejoindre les forces de l'ordre.
Moi-même, je n'avais jamais ressenti cette inquiétude. Intégrer Avelann était mon destin depuis ma naissance. Ma vie était déjà toute tracée et échouer ne faisait pas partie de l'histoire. J'avais été préparée bien à l'avance, afin que l'ont soit sûr que je sois à la hauteur. Et c'était mon père qui avait décidé de tout cela. En tant que Capitaine d'Avelann, il n'avait pas été question une seule seconde que je n'abandonne l'entraînement de Soldat.
Je clignai des yeux, chassant mes pensées pour réaliser ce que venait de me révéler Lisette. Elle était l'apprentie de Lenn ! Lenn était donc Maître ! Je ris tout haut en l'imaginant apprendre à Lisette les bases du katana. Je ne savais pas s'il avait déjà eut l'occasion d'apprendre le maniement de ce sabre, mais une chose était sûre : je ne l'avait jamais vu avec une telle arme, en conséquence, il ne devait pas l'appréciée plus que cela. Puis la jeune fille blonde ajouta :

- Je m'y connais déjà bien grâce à mon père... Il... Il m'avait beaucoup apprit...

Sa voix se tinta d'émotion et je vis dans ses yeux pourpres quelques larmes briller. Je devinai facilement l'histoire : le père de Lisette était mort. Je me demandais bien dans quelles circonstances, mais le demander aurait sans doute été impoli et maladroit. D'autant plus qu'elle semblait avoir été très proche de lui et que ce souvenir devait être l'un des plus douloureux de sa vie. Sa peine me touchait mais je ne perdais pas pour autant le sourire. N'importe qui aurait trouvé cela déplacé, je le savais mais je ne pouvais rien faire contre cela. J'avais toujours été très maladroite dans ce genre de situation, et même si avec le temps j'avais fait quelques progrès, j'étais encore loin d'avoir un niveau de tact correcte. Je ne dis rien, de peur d’aggraver la situation et me contentai de regarder Lisette, un air désolée caché derrière mon sourire permanent. Enfin je répondis, d'un ton enthousiaste qui me vint avec une facilité déconcertante :

- Tu es donc la novice de Lenn ? Quelle chance ! Lui et moi ont se connait bien et même si je doute qu'il soit un expert en katana c'est un soldat hors-pair !

Je me levai d'un bond et adressai une dernière prière à Sêlin, puisse-t-il m'apporter un peu plus de subtilité à l'avenir. Je me retournai ensuite vers Lisette, radieuse malgré moi et ajoutai d'un air taquin :

- En tout cas, s'il s'avère qu'il est trop maladroit au katana, n'hésite pas à venir me demander de l'aide ! Je n'ai jamais eus de novice, mais je serai heureuse d'expérimenter la chose avec toi ! Sur ce, à bientôt, j'ai quelques patrouilles à mener aujourd'hui et je ne manquerais l'action pour rien au monde !

Je lui lançais un petit clin d'oeil complice, accompagné d'un signe de tête en guise d'aurevoir avant de filer sous la pluie.


HRP:
 




Ariemm Megjow


Je parle en #003300 dans mes RP's !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orchedin  :: Orchedin :: Quartier Est :: Temple de Sêlin-
Sauter vers: